Immobilier-aux-comores.com » comores » Vendre ou acheter un logement en viager : les avantages et inconvénients

Vendre ou acheter un logement en viager : les avantages et inconvénients

4/5 - (38 votes)

Le viager est un contrat par lequel l’acquéreur d’un bien immobilier (le débirentier) verse une rente au vendeur du bien (le crédirentier) jusqu’à son décès.

Le crédirentier peut être une personne physique ou morale.

L’avantage de ce type de contrat est que le vendeur a la possibilité de continuer à vivre dans son logement pendant toute la durée du contrat et qu’il peut même y habiter gratuitement. Mais le viager présente aussi des inconvénients, notamment pour les acheteurs potentiels qui doivent se montrer très prudents avant de signer un tel contrat.

Qu’est-ce que le viager ?

Le viager est un contrat par lequel l’acheteur s’engage à payer une rente au vendeur et en contrepartie, ce dernier dispose d’un droit de jouissance gratuit sur le bien pendant toute la durée du contrat.

Le viager peut être utilisé comme moyen de transmission, c’est-à-dire pour transmettre son patrimoine immobilier à ses héritiers tout en continuant à habiter le logement. Cependant, ce type de transaction peut également être utilisé pour financer un projet ou pour obtenir davantage d’argent.

Il est important de savoir que le viager n’est pas une solution envisageable si vous souhaitez préserver votre capital. En effet, les personnes qui souhaitent procéder à un investissement immobilier ont tendance à surestimer la valeur de revente du bien ainsi que sa valorisation future. Or, il est possible qu’une partie du prix soit plus élevée que la valeur marchande réelle du bien. Si vous envisagez d’investir en viager, il faut donc considérer que cela comporte des risques et qu’il faudra faire preuve de vigilance quant aux différents paramètres liés au contrat (prix initial et futur, rentabilité locative…).

Avantages du viager

L’achat en viager est un mode d’acquisition qui présente différents avantages, notamment au niveau de la fiscalité et du financement.

Il faut savoir que l’acquisition en viager permet d’acheter un bien immobilier avec une rente mensuelle. Cette rente peut être payable par le vendeur ou par l’acheteur sous forme de capital.

L’acquéreur verse à l’ancien propriétaire une somme appelée « bouquet » à la signature du contrat et verse ensuite chaque mois une somme définie au moment de la signature du contrat, appelée « rente ».

Le montant des mensualités versées dépendra évidemment de la valeur du bien et de votre capacité financière.

Il faut savoir qu’un viager immobilier est souvent utilisé pour acheter sa résidence principale ou pour se constituer un patrimoine. En effet, le viager est un mode d’acquisition qui ne coûte pas cher et qui permet aux investisseurs immobiliers d’accroître leur patrimoine sans avoir à investir eux-mêmes beaucoup d’argent. De plus, il faut savoir que ce type d’opération offre différents avantages au niveau de la fiscalité : Un abattement sur les droits de mutation (ou frais liés à l’achat), si le vendeur est âgé de plus 70 ans ou si vous achetez pour louer ; Une exonération des taxes sur les plus-values ainsi que sur les intérêts dus en cas de rachats partiels ; Une imposition des rentes reçues après 60 ans suivant les modalités prévues par votre régime matrimonial (si mariés sous le régime communautaire).

Inconvénients du viager

Le viager est une solution utilisée par les propriétaires de biens immobiliers afin d’en optimiser la valeur.

Il permet également de percevoir des revenus sans avoir à investir dans un bien immobilier.

Il existe différents types de viagers, notamment le viager occupé et le viager libre.

Le premier type consiste à vendre son bien en contrepartie d’une rente mensuelle versée par l’acheteur qui occupe ce bien.

La vente du bien a généralement lieu quelques mois après que le propriétaire ait pris sa retraite ou décidé de prendre ses jours de congés non payés, ce qui lui donne l’occasion de partir sans avoir à se soucier du sort des locataires qu’il aura peut-être installés dans son logement (cela représente toutefois un risque pour lui).

Le second type consiste à vendre son bien en contrepartie d’un capital dont le montant est déterminé au préalable. Ce type de vente comporte généralement plusieurs étapes : la signature du contrat, la visite du logement et la rédaction du compromis.

Le vendeur reçoit une somme correspondant au prix convenu majorée d’une prime appelée « bouquet ». Ensuite, il devra verser des frais qui seront reversés au notaire chargé de rédiger l’acte authentique chez lequel figureront les noms des acquéreurs ainsi que les modalités financières relatives à cet acte (montant et paiements récurrents). Dans certains cas, il sera également possible pour le propriétaire occupant de rester vivre dans son logement en contrepartie du versement d’un loyer mensuel correspondant aux charges liées au logement occupé.

Comment vendre un bien en viager ?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe plusieurs types de viagers.

Il y a le viager occupé, le viager libre et le viager sur une tête. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur la vente d’un bien immobilier en viager occupé.

Le principe du viager est simple : lorsque vous achetez un bien immobilier en viager, vous payez un pourcentage du prix au vendeur (appelé bouquet) et par la suite vous versez une rente mensuelle à ce dernier jusqu’à votre décès. En effet, cette rente constitue ce que l’on appelle « le bouquet » et elle peut représenter entre 5 % et 30 % du prix du bien immobilier. Si vous souhaitez acheter ou vendre un bien immobilier en viager, il faut donc prendre en considération les éléments suivants : – La nature des biens immobiliers : Viagère libre ou Viagère occupée ? Tout dépend du type de propriétaire que vous avez en face de vous ! Souvent, on associe le mot « Viagère » à la personne dont on va percevoir la rente mais cela ne veut pas dire que cette personne est forcément propriétaire.

Comment acheter un bien en viager ?

La vente en viager est une transaction immobilière qui consiste à vendre un bien immobilier tout en continuant de le louer.

Il existe différents types de ventes en viager, dont les plus courantes sont la vente dite « occupée » et la vente dite « libre ».

La première offre au propriétaire du bien l’usage du logement et une rente mensuelle fixée par avance, mais celle-ci n’est pas exclusivement liée à l’usufruitier.

Lorsqu’il achète le bien en viager, le vendeur continue de payer son crédit immobilier et sa taxe foncière. Cela peut être un avantage pour lui, car il évite ainsi les frais inhérents au paiement des loyers dans la mesure où ses ressources ne couvrent pas la totalité des sommes dues (frais de notaires, frais liés au crédit).

Le prix du bien est déterminé par un expert agréé par les parties (notaire ou agent immobilier).

La valeur du droit d’usage est généralement calculée sur une base forfaitaire équivalente à 2 ans de loyer ou 3 ans si elle est inférieure à 2 ans. Si le propriétaire souhaite mettre fin à la location, il doit acheter sa part du logement selon un prix fixé entre les parties. Acheter pour louer permet également de bénéficier d’avantages fiscaux importants : exonérés de droits sur les donations aux héritiers et exonérés de droits sur les successions et donations aux héritiers des parents proches (hors abattements spécifiques) ; réduction des droits sur les transmissions anticipés (abattements spécifiques).

Viager : un cas particulier

Le viager est un cas particulier.

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un investissement, mais plutôt d’une solution de logement à coût réduit. En effet, lorsqu’on se lance dans le viager, on devient propriétaire du bien immobilier en payant uniquement une rente au vendeur, qui sera généralement âgé et souvent dépendant. Cette formule permet donc de profiter d’un logement sans avoir à débourser une somme importante pour s’en procurer un.

Le principe du viager est simple : il consiste à acheter un bien immobilier sur la base d’un prix négocié avec le vendeur. En contrepartie de cet achat, vous verserez au vendeur une rente mensuelle dont le montant est déterminé par des critères précis (l’âge du vendeur et son état de santé).

La rente peut également être indexée sur l’inflation ou encore sur la variation du cours des actions. Ainsi, si les prix augmentent, votre pouvoir d’achat augmentera aussi ! Toutefois, il faut savoir que la valeur marchande de ce type de biens varie constamment. Par conséquent, il est conseillé aux investisseurs potentiels de faire preuve de prudence avant toute transaction immobilière et notamment en matière de viager.

C’est une bonne idée de se renseigner sur le viager, mais il faut savoir que ce n’est pas un placement qui est très rentable. C’est plutôt un investissement à long terme pour les personnes âgées, puisque cela leur permet de ne pas payer d’impôts et de pouvoir rester chez elles tout en percevant un revenu régulier.